Colorations des aiguilles du mélèze en 2020...

... ce n’est pas toujours la faute de la tordeuse!

Rameau de mélèze en début d'été. Photo ForêtSuisse

«On nous signale depuis juillet 2020 de plus en plus de mélèzes dont les aiguilles dépérissent. Des observations plus approfondies ont révélé que le puceron du mélèze a laissé des traces bien visibles en de nombreux endroits, souvent en combinaison avec différentes maladies fon-giques. En plus de la chute des aiguilles du mélèze provoquée par Meria laricis, le champignon Sydowia polyspora (Syn. Sclerophoma pithyophila) a été associé pour la première fois au dépérissement des aiguilles de mélèze», écrit Protection de la forêt suisse dans son bulletin 2/2020.