Les chauffages au bois de taille moyenne sont un pilier de la politique climatique

Energie-bois Suisse lance un playdoyer en faveur des chauffages au bois pour remplacer les chaudières à énergies fossiles.

La chaufferie de l'église et de la cure catholiques de Lenzbourg (AG). Photo Braunschweiler Pellets AG

2020 va vraisemblablement entrer dans l'histoire comme l'année la plus chaude depuis le début des mesures. En tant que nation alpine, la Suisse est tout particulièrement touchée par ce développement et doit donc aspirer le plus vite possible à un approvisionnement énergétique sans mazout ni gaz. Grâce aux technologies qui sont déjà commercialisables pour le secteur du chauffage des bâtiments, cet objectif est désormais à notre portée. Les chauffages au bois de taille moyenne ont un rôle important à jouer dans cette démarche, explique Energie-bois Suisse dans un communiqué.
Les chauffages au bois de taille moyenne montrent par leur exemple comment réaliser la transition énergétique. Leur puissance se situe entre 50 et 500 kilowatts (kW). En fonction de la norme de construction, 50 kW permettent de chauffer entre 5 et 10 appartements d’environ 100 m2 de surface chacun. Les installations de taille moyenne sont donc utilisées pour chauffer des immeubles locatifs hébergeant environ cinq unités de logement, mais aussi des quartiers entiers comportant jusqu’à 100 appartements. De plus, elles sont souvent exploitées dans des immeubles publics, commerciaux, industriels et de bureaux, ainsi qu’au sein de quartiers mixtes.