Les arbres n'oublient pas

Dans le bois de Finges (VS), l’irrigation de pins sylvestres a été arrêtée après 11 années. La réaction de ces arbres a surpris. Elle démontre que les conditions passées influencent également leur croissance.

Le bois de Finges vu des hauteurs de Loèche. Photo ForêtSuisse

L’irrigation de pins sylvestres a été arrêtée après 11 années dans le Bois de Finges, une région sèche du canton du Valais. La réaction de ces arbres a surpris le groupe de recherche international emmené par l'Institut fédéral de recherches sur la neige, la forêt et le paysagelllllllk. Elle démontre que les conditions passées influencent également leur croissance, et donc, pour ainsi dire, que les arbres n’oublient pas.

Le changement climatique aggrave la sécheresse en Valais. De nombreux pins sylvestres y meurent déjà depuis une vingtaine d’années, parfois sur de grandes surfaces. Dans le cadre d’une expérience d’irrigation, le WSL se penche sur la croissance du pin sylvestre dans le Bois de Finges. Depuis 2003, plusieurs parcelles y sont arrosées pour montrer la dépendance de la croissance des pins à la quantité d’eau.

Voir l'article du WSL